Peu importe le type de plante que vous préférez et si vous avez la main verte ou non, nous avons la plante d’intérieur qu’il vous faut!
Un cactus facile à entretenir? Un indémodable ficus? Ou encore un faux philodendron dans un intérieur urban jungle? Vous trouverez ici neuf plantes à succès ainsi que des astuces importantes pour leur entretien.

Un classique de l’élégance pour néophytes et spécialistes: l’orchidée

Elle se décline dans toutes les couleurs possibles et imaginables, avec des pétales monochromes ou des motifs en filigrane. Plus de 15 000 espèces d’orchidées ont été recensées dans le monde entier. La «reine des fleurs» est aussi une plante en pot particulièrement appréciée en Allemagne. Avec ses pétales radieux qui peuvent subsister très longtemps s’ils sont bien entretenus, elle attire facilement tous les regards et se fondra idéalement dans différents styles d’aménagement intérieur.

Mais toutes les orchidées ne sont pas robustes et faciles à entretenir. Certaines exigent de leur propriétaire une main verte irréprochable. Les espèces que l’on trouve sous nos latitudes se contentent cependant d’un emplacement semi-ombragé. Il ne faut donc pas impérativement les installer sur un rebord de fenêtre orienté plein sud.

Mais comme elles ont plutôt tendance à tirer leurs nutriments de l’humidité élevée de l’air ambiant dans leur environnement naturel, elles n’ont pas l’habitude d’avoir leurs racines mouillées. Il suffit donc de garder une terre légèrement humide ou de baigner leurs racines une fois par semaine.

Une belle impression, et pas seulement dans le style urban jungle: le faux philodendron

Originaire des forêts tropicales d’Amérique du Sud, le monstera est une plante grimpante qui s’enroule autour des troncs d’arbres. Ici, nous l’utilisons volontiers comme plante en pot à feuillage persistant. Il doit sa renaissance aux tendances actuelles d’aménagement intérieur tel que l’urban jungle.

Le faux philodendron est une plante d’intérieur facile à entretenir, car il ne doit pas être arrosé fréquemment: il suffit en effet que sa terre soit légèrement humide. Il conviendra donc aussi aux jardiniers en herbe.
Mais attention à un point important: les monstera n’aiment pas la lumière directe du soleil. Installez-le donc dans un endroit ombragé et pas tout près d’une fenêtre, au risque de voir rapidement ses feuilles brûler et se couvrir de taches jaunes. Il n’a par contre pas du tout peur du chaud et est habitué aux atmosphères humides.

Un régal pour les yeux: le yucca et ses airs de palmier

Le yucca nous vient aussi tout droit d’Amérique du Sud, et plus précisément du Mexique. On le retrouve aujourd’hui dans de nombreux salons. Cette plante ne fait pas partie de la famille des palmiers, mais de celle des Asparagaceae (dans laquelle on trouve notamment le yucca elephantipes).

Son apparence exotique et son côté relativement robuste en font une plante d’intérieur particulièrement appréciée, mais il est aussi utilisé comme plante vivace à l’extérieur, en particulier dans les jardins méditerranéens ou de rocaille.

C’est une plante rustique qui résiste au gel (mieux vaut cependant la conserver à l’intérieur lorsque le thermomètre descend au-dessous de -10 °C) et qui se sent aussi bien à un emplacement semi-ombragé qu’à côté d’une fenêtre. Le yucca n’a pas non plus besoin de beaucoup d’eau. Il faut en effet l’arroser tous les 7 à 15 jours, mais plutôt abondamment. Il n’aime pas les eaux stagnantes.

Un ovni facile à entretenir dans votre salon: le pilea

Le pilea peperomioides apportera toute l’année une belle couleur verte à votre salon et améliorera la qualité de l’air ambiant. Nommée également «plante à monnaie chinoise» en français, elle est surnommée Ufopflanze (plante ovni) en allemand à cause de la forme de disque de ses feuilles dont la texture se rapproche de celle du cuir. Elle ne vient cependant pas de l’espace, mais de Chine et est aussi appelée pancake plant ou plante du missionnaire.

Il s’agit peut-être de la plante qui vous conviendra le mieux, même si vous n’êtes pas un(e) expert(e) en botanique: facile à entretenir, le pilea sera heureux aussi bien dans les pièces chaudes que s’il doit passer la saison froide dans un jardin d’hiver.

Son substrat ne doit jamais être totalement sec, mais il n’est pas non plus nécessaire de l’arroser trop souvent. Le pilea ne doit pas être exposé toute la journée à un soleil direct, il se sentira par contre très bien à un endroit semi-ombragé ou avec une lumière indirecte.

Du haut de ses 40 centimètres au maximum, il sera parfait comme plante d’intérieur, mais est moins indiqué pour les jardins à cause de sa sensibilité au gel.

Une beauté venue tout droit du Brésil: le calathea

Les feuilles du calathea makoyana (ou plante paon) sont très finement détaillées dans des couleurs allant du vert profond au blanc/jaune selon les espèces. À l’instar du faux philodendron, elle est incontournable dans tout intérieur urban jungle qui se respecte: plusieurs publications sur Instagram lui ont conféré une grande popularité ces derniers mois.

On l’associe volontiers à des éléments design boho, des meubles en rotin et des essences de bois naturel.

Cette plante aime les endroits semi-ombragés et un substrat humide (mais en aucun cas mouillé). Il est donc recommandé d’ajouter une couche de drainage, en argile expansée par exemple, sous le terreau afin de permettre une évacuation rapide de l’eau. Pensez aussi à lui épargner toute exposition directe au soleil, au risque de voir ses feuilles brûler.

Le grand retour du ficus elastica

C’était dans les années 1970? Ou 1980? Le figuier à caoutchouc (ou ficus) semble avoir toujours eu un certain succès. Il est particulièrement bien mis en évidence avec des meubles rétro et shabby chic.

Il fera le bonheur de tous ceux qui cherchent une plante d’intérieur à feuillage persistant facile à entretenir et qui ne veulent pas forcément de fleurs exubérantes. Le ficus était auparavant classé parmi les plantes de bureau. À tort, car il a aussi fort belle allure dans un salon ou une chambre. Selon la taille de son pot, il peut atteindre une hauteur de deux mètres et dans ses contrées d’origine, en Asie, il peut même être dix fois plus haut en plein air.

Le ficus aime la chaleur et ne doit pas être exposé à des températures inférieures à 18 °C même en hiver. Il suffit de l’arroser raisonnablement et de dépoussiérer ses feuilles de temps à autre.

Amaryllis

L’amaryllis, ou plus exactement l’hippeastrum («étoile des chevaliers»), prouve que les fleurs à bulbe ne sont pas forcément cantonnées aux jardins. Il en existe près de 100 espèces dans le monde entier.

Avec leurs fleurs majestueuses, ces plantes viendront colorer efficacement vos espaces intérieurs et vos bords de fenêtres. Il faudra par contre éviter les fenêtres orientées plein sud, car l’amaryllis se sent mieux à des endroits semi-ombragés, du moins durant les mois d’été. En hiver, pensez par contre à la placer dans un endroit plus clair, comme un jardin d’hiver qui offre des conditions optimales. En automne, la plante apprécie les lieux relativement sombres, si possible à des températures situées entre 15 et 20 °C.

Sa particularité: elle peut fleurir deux fois par année si on l’entretient bien. Il faut l’arroser très régulièrement et garder son substrat bien humide, surtout au printemps et en été. En automne, elle n’a pas besoin de beaucoup d’eau. Le mieux est de laisser ses feuilles sécher pendant un mois au moins pour qu’elle puisse prendre des forces.

Cactus

Une vraie plante d’homme? Loin de là! Ces plantes du désert ne sont pas vraiment chez elles sous nos latitudes. Mais elles se sentent très bien dans n’importe quel intérieur et peuvent même lui conférer une petite touche exotique. Ce n’est pas pour rien que les cactus et autres plantes succulentes font partie des plantes d’intérieur les plus appréciées des Allemands.

Les cactus peuvent être très différents les uns des autres, aussi bien au niveau de leur forme que de leur couleur. Toutes les espèces n’arborent pas fièrement des épines et autres piquants. Ainsi, le schlumbergera (aussi appelé «cactus de Noël») ne ressemble presque pas aux cactus typiques que l’on voit dans les westerns. Il fait partie des cactus à feuilles, et des fleurs d’un rouge profond apparaissent au bout de ses feuilles durant les mois d’hiver. Quant aux cephalocereus, ils sont affublés d’une douce couverture rappelant des cheveux gris sous laquelle se cachent des épines pointues.

Relativement faciles à entretenir, les cactus conviennent également très bien aux personnes qui n’ont pas d’expérience en matière de jardinage. La plupart des cactus aiment rester au soleil et n’ont besoin que de très peu d’eau, car ils sont capables de garder cette humidité à l’intérieur et ont l’habitude des longues périodes de sécheresse que l’on rencontre dans le désert.

Certaines espèces, tel que l’echinopsis, ont par contre besoin de beaucoup d’eau pour fleurir. Le mieux est de vous informer en consultant l’emballage de la plante qui vous intéresse.

À la fois esthétique et très facile à entretenir: le zamioculcas

Voici une plante parfaite pour les amateurs de verdure qui n’ont pas la main verte: le zamioculcas est une plante extrêmement robuste à feuillage persistant. Il pousse très rapidement et peut mesurer jusqu’à 50 cm (parfois même plus). Sa croissance verticale rappelle celle d’une fougère. Le zamioculcas zamiifolia se distingue ainsi clairement des autres plantes d’intérieur sur le plan esthétique.

S’il se sent parfaitement bien dans des endroits semi-ombragés, le soleil ne lui fera pas de mal non plus. Il apprécie les substrats légèrement humides, mais ne vous en voudra pas trop si vous oubliez de l’arroser pendant un certain temps.

© 2023 BAUHAUS Fachcentren AG