Lumens, lux et watts

 

Pour savoir où placer telle lampe, plusieurs facteurs entrent en ligne de compte.

 

Quand il n’y avait encore que des ampoules à incandescence, remplacer une lampe était un jeu d’enfant. Elles se caractérisaient uniquement par leur puissance en watts : plus le nombre de watts était élevé, plus la luminosité était forte. Avec l’arrivée des lampes modernes comme les LED, les choses ont changé. Voici ce que vous devez savoir sur ces sources lumineuses :

 

"Les lampes modernes comme les LED permettent d’obtenir la meilleure qualité de lumière"

 

 

Puissance 

L’unité de puissance est le watt (W). Plus une lampe a de watts, plus sa consommation électrique sera élevée, et plus elle produira de lumière. Néanmoins, avec un watt, les lampes peu gourmandes en énergie produisent plus de lumière qu’une lampe à plus forte consommation. Faites donc bien attention à l’étiquette énergétique lorsque vous achetez une lampe et choisissez-en une ayant une bonne classe d’efficacité énergétique.

Flux lumineux

Le lumen est l’unité de flux lumineux. Plus le nombre de lumens est élevé, plus la lampe produira de lumière. Mais concrètement, quelle est l’intensité d’une ampoule LED ? Pour le savoir, il faut la comparer à une ampoule conventionnelle : une ampoule à incandescence de 25 W produit entre 200 et 400 lumens, une même ampoule de 40 W entre 400 et 750 lumens et une de 60 W entre 750 et 900 lumens. Pour les plafonniers, on utilise généralement des lampes dont le flux lumineux est compris entre 500 et 800 lumens. Aujourd’hui, les ampoules LED de 10 W et moins arrivent à rendre un tel flux lumineux (autrefois, il fallait des ampoules à incandescence de 60 W).

Éclairement

On peut concentrer le flux lumineux d’une lampe sur la surface d’une feuille de papier A4 ou éclairer une pièce entière avec celui-ci. Selon l’orientation de la lampe choisie, un même flux lumineux produira une forte luminosité ou un faible éclairage. Vous l’aurez donc compris, le flux lumineux (exprimé en lumens) n’est pas le seul facteur décisif pour une lumière de qualité: la répartition de la lumière (exprimée en lux) compte aussi. L’unité lux sert à indiquer le nombre de lumens par mètre carré. En fonction de l’activité pratiquée, l’éclairement recommandé ne sera pas le même. Le plus simple est d’utiliser des ampoules à intensité variable. Il est également important de choisir la bonne lampe.

Température de couleur

La température de couleur est mesurée en kelvins. Par exemple, la température de couleur d’une bougie est d’environ 1500 K, tandis que celle du soleil levant et couchant est de quelque 5000 K. Dans les espaces habitables, il convient d’opter pour une lumière blanc chaud comprise entre 2500 et 3000 K, dans la salle de bain pour une lumière blanc neutre autour de 4000 K et sur son lieu de travail, pour un éclairage blanc lumière du jour d’environ 6500 K.

Source: wikipedia.org/wiki/Température_de_couleur

 

Rendement lumineux

L’éclairage d’une pièce est défini non seulement par la source lumineuse que constitue la lampe, mais aussi par l’ampoule ou plutôt son réflecteur. En principe, on distingue la lumière indirecte, utilisée pour l’éclairage des pièces, et la lumière directe, diffusée par les spots et les lampes de bureau. Pour obtenir une lumière de qualité, on est souvent amenés à combiner éclairage direct et éclairage indirect.

 

Vous trouverez plus d'informations dans notre guide Éclairage intérieur - Du plafonnier à l’éclairage de bureau

 

Ampoules

 

 

 

Source d'image :

© Photo: Pornpak Khunatorn sur istockphoto.com