Préparer la sous-couche pour le revêtement de sol

En fonction de leur état, tous les sols ne permettent pas de poser un revêtement sans travaux préparatifs. Pour certains, il manque une couche isolante et les sols sont trop froids ou le sol est inégal, par exemple avec de vieilles lattes ou un béton brut. Les soulèvements et les fissures ne tardent pas à ressortir nettement sur le PVC, les parquets finis en bois ou en liège risquent de se briser au niveau de la rainure et les moquettes glissent plus facilement ou ondulent. Par conséquent, pour poser soi-même un revêtement de sol optimal sur le long terme, il importe de vérifier de près la sous-couche et de bien l’apprêter.

Instruction

1. Contrôler et nettoyer la sous-couche

Les travaux préparatoires dépendent entièrement du type de sous-couche. Vérifiez tout d’abord que le sol est en bon état et peut recevoir le revêtement choisi. Il est donc important de savoir à quel type de sous-couche vous avez à faire: béton, lames de bois, carrelage et dalles de céramique, aggloméré ou chape (ciment, chape sèche en plâtre, goudron/asphalte ou chape fluide anhydrite). Dans tous les cas, nettoyez-la (pelle et balayette et/ou chiffon humide) et, au besoin, passez l’aspirateur. Brossez les chapes de ciment et de béton, et poncez les vieilles couches de peinture, ainsi que les chapes fluides anhydrites. Si la sous-couche est constituée de vieilles lames de bois, resserrez également les vis. Une fois le sol suffisamment propre, égal et résistant, vous pouvez poser le revêtement choisi. Le plus souvent, vous pouvez le faire directement sur la sous-couche, ou appliquer au préalable un apprêt sans solvant (par exemple sur une chape ou des panneaux d’aggloméré).

2. Egaliser la sous-couche avec du mortier fluide

Si la sous-couche est très inégale, vous devez la niveler avec du mortier de lissage auto-nivelant avant de pouvoir poser le revêtement de sol. Le type de mortier que vous devez choisir dépend avant tout de la hauteur à égaliser et du type de sous-couche : si le béton ou les chapes de ciment s’accommodent de mortiers de lissage comparativement bon marché sans additifs particuliers, les chapes de goudron/d’asphalte exigent un mortier avec additifs souples. Dans tous les cas, respectez les indications du fabricant.

Toutefois, avant de niveler la surface, commencez par appliquer une couche de fond (convenant au mortier et si possible provenant du même fabricant) et posez une bande de rive sur tout le pourtour.

Mélangez le mortier de lissage dans un baquet (respectez les indications du fabricant) et versez-le progressivement sur le sol, idéalement depuis les bords jusqu’au centre. Répartissez-le ensuite de façon égale avec une raclette en caoutchouc. Une fois que le sol égalisé est bien sec, vous pouvez poser le revêtement de sol lui-même. Si vous ne souhaitez pas attendre si longtemps, vous pouvez poser une chape sèche.

3. Egaliser la sous-couche avec une chape sèche et des granulés d’égalisation

Contrairement au mortier fluide, une chape sèche est immédiatementpraticable et vous pouvez passer à la suite des travaux presque directement. Les panneaux de la chape peuvent être composés de différents matériaux ; il peut par exemple s’agir de panneaux d’aggloméré ou de panneaux de particules orientées, de placoplâtre, de plâtre fibré ou encore de ciment. Associés à des granulés d’égalisation, les panneaux de chape sèche sont le meilleur moyen de niveler un sol très inégal ;  vous avez néanmoins besoin de quelques centimètres de hauteur pour les poser.

Collez tout d’abord une bande de rive contre le mur, sur le pourtour. Mesurez également le point le plus haut de la sous-couche, reportez cette hauteur sur le mur et marquez-la sur l’ensemble des murs, au niveau de la plaque murale. Posez ensuite des règles de maçon sur le sol, à l’exacte horizontale (placez-les éventuellement sur un film isolant pour éviter les remontées d’humidité). Placez les granulés à la hauteur adéquate et répartissez-les de façon homogène sur la surface. A l’aide d’une règle d’égalisation, raclez la surface du remblai le long de la règle de maçon jusqu’à obtenir une surface entièrement égale, égale, retirez les règles de maçon.  

Placez alors les éléments de la chape sèche sur le remblai. Posez les panneaux les uns après les autres (appliquez de la colle PU dans la battue de chaque panneau), un rang après l’autre, en laissant un espace pour les joints. C’est ainsi que vous assurez la stabilité de cette chape « flottante », qui n’est jamais fixée au sol. Procédez aux découpes nécessaires des panneaux à l’aide d’une scie sauteuse.

Vissez en outre les différents éléments au niveau de la battue. Une fois que la colle a durci, vous pouvez poser le revêtement de sol que vous souhaitez sur les panneaux de la chape sèche.

Conseil

Sous-couche de parquets et de stratifiés

Les sous-couches des parquets et des stratifiés doivent assurer une isolation thermique et phonique suffisante, ainsi que réduire les bruits de pas. Les panneaux de chape sèche munis d’une couche isolante contrecollée assurent une isolation thermique ou phonique supplémentaire. Votre magasin BAUHAUS vous propose également des sous-couches spéciales présentant les caractéristiques correspondantes; elles sont également très faciles à poser.

Outils et matériel

  • Planche ou règle d’égalisation
  • Visseuse sans fil
  • Perceuse et mélangeur
  • Brosse
  • Brosse métallique
  • Mortier fluide
  • Colle de battue PU
  • Bandes de rive, selon besoins
  • Règles de maçon
  • Pelle
  • Ponceuse
  • Vis rapides
  • Lisseur en acier
  • Scie sauteuse
  • Panneaux de chape sèche, selon besoins
  • Granulés d’égalisation, selon besoins
  • Niveau à bulle