Changer les fenêtres

Les vieilles fenêtres entraînent une perte beaucoup trop importante de la chaleur produite à un prix élevé. Au contraire, les fenêtres équipées d’un verre isotherme isolent parfaitement. Si les cadres sont encore en bon état, cela vaut la peine de changer les anciennes vitres. A moins que vous rénoviez d’emblée toute la fenêtre, à partir du moment où vous entreprenez de toute façon des travaux de rénovation.

Instruction

1. Retirer la vieille fenêtre

Tout d’abord, dégondez les vantaux et détachez l’ancien encadrement.

Vous pouvez aussi scier ce dernier puis faire levier pour retirer les différents morceaux. Si vous avez abîmé l’ouverture lors de cette opération, réparez les dégâts avec du mortier de réparation.

Si, une fois la fenêtre démontée, vous remarquez que l’épaisseur du mur n’est pasla même du côté gauche que du côté droit de l'ouverture, maçonnez l’embrasure du côté intérieur avec des parpaings coupés à la bonne taille.

2. Installer la nouvelle fenêtre

Une fois le mortier sec, présentez la nouvelle fenêtre dans l’ouverture et fixez-la avec des cales et des tasseaux d’espacement. Si nécessaire, insérez de fines baguettes de bois sous les tasseaux, et contrôlez l’horizontalité et la perpendicularité de l’ensemble à l’aide d’un niveau à bulle : la fenêtre doit être bien au centre de l’ouverture, placée de telle sorte que l’écartement entre le bord de la fenêtre et l’ouverture soit le même sur tous les côtés. Assurez l’étanchéité de la fenêtre en plaçant un joint spécial (entre la fenêtre et la façade) du côté intérieur et du côté extérieur.

Percez les trous pour les chevilles au niveau des points de fixation prévus (pour les murs en béton, utiliser éventuellement un marteau perforateur). Installez ensuite les chevilles spéciales pour encadrement de fenêtre, et faites-les rentrer dans les trous percés avec la vis adaptée.

Vaporisez de la mousse de montage dans l’espace entre le mur et l’encadrement de la fenêtre. Dès que la mousse polyuréthane a durci (respectez les consignes du fabricant), découpez le superflu avec un cutter. Remarques: comme le volume de la mousse de montage augmente, appliquez-la avec parcimonie. Vous pouvez également utiliser de l’isolant fibreux. Placez le rebord de la fenêtre sur un lit de mortier. 

Vissez enfin les baguettes décoratives et crépissez le mur. Une fois le crépi sec, vous pouvez le peindre.

Conseil

Attention aux moisissures!

Adaptez vos habitudes en matière d’aération aux nouvelles fenêtres. En effet, des vitres étanches réduisent les mouvements de l’air. L’humidité dans les pièces augmente alors, ce qui se remarque surtout sur les murs froids avec, dans le pire des cas, l’apparition de moisissures. Il vaut donc mieux faire des courants d’air fréquents qu’entrouvrir constamment les fenêtres ! Il suffit d’aérer la pièce pendant cinq à dix minutes à chaque fois.

Remarques: si vous voulez remplacer les fenêtres d’une maison ancienne, vous devez également adapter l’isolation extérieure aux nouvelles normes.

Verre à vitres et isolation thermique

Le pouvoir isolant du verre à vitres est désigné à l’aide du coefficient de transmission thermique (coefficient U). Plus sa valeur est faible, moins les pertes de chaleur de la pièce vers l’extérieur, par la vitre, sont élevées:

  • le verre simple possède un coefficient U de 5,8 W/m²K (watt par mètre carré kelvin)
  • le verre isolant possède un coefficient U de 3,0 W/m²K
  • le verre thermo-isolant possède un coefficient U de 1,1 W/m²K, soit près de 60 % inférieur à celui du verre isolant conventionnel, tel qu’on l’utilisait jusqu’au milieu des années 1990
  • les triples vitrages atteignent des coefficients U de 0,5 W/m²K, et conservent ainsi la chaleur de la pièce aussi bien qu’un mur épais et bien isolé.

Outils et matériel

  • Crayon
  • Cutter
  • Tasseaux d’espacement et, au besoin, fines baguettes de bois
  • Appui de fenêtre, selon besoins
  • Fenêtre, selon besoins
  • Chevilles pour encadrement de fenêtre
  • Marteau
  • Cales en bois
  • Scie à main ou scie à ruban électrique, au besoin (pour découper les parpaings)
  • Parpaings en béton cellulaire, au besoin
  • Mousse de montage ou isolant fibreux
  • Mortier et crépi
  • Spatule
  • Foret à pierre, le plus long possible, d’un diamètre correspondant aux chevilles de l’encadrement de fenêtre
  • Foret universel, d’un diamètre correspondant aux chevilles de l’encadrement de fenêtre
  • Perceuse à percussion ou marteau perforateur
  • Niveau à bulle
  • Baguettes décoratives
  • Mètre pliant