Planter des bulbes de fleurs à l’automne

Au terme des mois d’hiver tristes et gris, les plantes à floraison précoce, qui transforment le jardin en tapis aux multiples couleurs, sont les premières à vous donner le sentiment que le printemps est arrivé. Mais tulipes, iris nains et narcisses ne se contentent pas de vous offrir des fleurs magnifiques: leurs bulbes sont également une invitation à faire des expériences botaniques fascinantes. Les enfants ont beaucoup de plaisir à enfouir les bulbes dans un premier temps invisibles et à assister à la croissance de ces messagers du printemps hauts en couleurs. Afin de favoriser le bon épanouissement des plants, veillez à respecter la bonne profondeur de plantation, un espacement adéquat, la hauteur de pousse et la période de plantation.

Remarque: avec leurs nombreuses couleurs et leur parfum puissant, les bulbes qui fleurissent au printemps (comme les jacinthes) sont également adaptés à une croissance en pot à l’intérieur des habitations et font de n’importe quel rebord de fenêtre un océan de couleurs délicatement parfumé.

1. Planter correctement des bulbes de fleurs: profondeur, espacement, hauteur de pousse et période

Les bulbes de fleurs doivent pour la plupart être plantés à la fin de l’été ou à l’automne: ils fleuriront alors à point nommé au printemps. Afin de permettre à ces premières fleurs annonciatrices du printemps de s’épanouir au mieux, le chemin que doivent parcourir les jeunes pousses pour atteindre la lumière ne doit être ni trop long, ni trop court. La règle de base est la suivante: les bulbes doivent être plantés à une profondeur environ deux fois supérieure à leur hauteur. Idéalement, ameublissez légèrement la terre avant de faire vos plantations afin qu’il soit plus facile aux jeunes pousses de percer le sol et d’y développer leurs racines.

Placez de préférence les bulbes de fleurs en groupes afin d’obtenir de jolis bouquets assortis. Pour que les plantes aient suffisamment de place et puissent donner naissance à de nouveaux bulbes, pensez néanmoins à les espacer suffisamment. Les bulbes de petite taille requièrent souvent plus de place par rapport à ceux de plus grand format: plus un bulbe est petit, plus il se montrera assidu à développer de nouveaux bulbes. Les variantes plus imposantes prennent davantage leur temps. C’est notamment lorsque la floraison est particulièrement abondante que l’énergie fera défaut pour une prolifération souterraine. Ici aussi, il est toutefois recommandé, en fonction du type de bulbe, d’observer une distance égale à une à deux fois le diamètre du bulbe.

Afin d’obtenir un massif homogène, échelonnez les espèces en fonction de la hauteur de pousse des fleurs: placez les plantes plus petites à l’avant et les plus grandes à l’arrière. Ainsi, elles ne se feront pas concurrence et seront toutes mises en évidence.

Aperçu et plantation optimale

Découvrez grâce à la liste ci-dessous quels sont les emplacements les mieux adaptés aux différentes plantes à floraison précoce en matière de profondeur de plantation, d’espacement, de hauteur de pousse et de période de plantation:

Remarque: dans la vue mobile, faites défiler le tableau latéralement

  Période de plantation: Période de floraison: Emplacement: Sol: Profondeur de plantation / espacement: Hauteur de pousse: Particularité:
1. Hellébores d’hiver (Eranthis hyemalis) automne février – mars ensoleillé – semi-ombragé riche en humus, légèrement humide, pas trop acide env. 5 cm / 20 – 30 cm 5 – 20 cm les tubercules ne doivent pas se dessécher avant la plantation.
2. Jacinthes de raisin (Muscari armeniacum) à partir d’août avril – mai ensoleillé – semi-ombragé meuble, riche en nutriments, absence d’eau stagnante 5 – 10 cm / 5 – 10 cm 10 – 20 cm -
3. Iris nains bleus (Iris reticulata) fin août – début septembre février – mars ensoleillé – semi-ombragé riche en calcaire et en humus, meuble, absence d’eau stagnante env. 10 cm / 5 – 10 cm 7 – 15 cm -
4. Crocus (Crocus spec.) septembre – octobre février – mars ensoleillé, sec à l’automne et humide au printemps meuble, absence d’eau stagnante 5 – 10 cm / 6 – 8 cm 5 – 15 cm nécessite un petit coup de pouce initial (compost).
5. Narcisses (Narcissus spec.) octobre mars – mai ensoleillé, éloigné des tulipes riche en nutriments, humide au printemps et sec en été 10 – 20 cm (2x la hauteur du bulbe) / 5 – 10 cm 20 – 40 cm -
6. Perce-neige (Galanthus nivalis) septembre – novembre janvier – février semi-ombragé, entre des pierres ou le long d’un mur riche en humus, pas trop acide, absence d’eau stagnante 6 – 10 cm / 2 – 3 cm 7 – 18 cm -
7. Jacinthes (Hyacinthus orientalis) septembre – novembre mars – mai ensoleillé – semi-ombragé meuble, absence d’eau stagnante 10 – 20 cm (2x la hauteur du bulbe) / 20 – 30 cm 15 – 40 cm -
8. Nivéoles de printemps (Leucojum vernum) octobre – novembre février – mars ensoleillé – semi-ombragé, apprécie la proximité d’un point d’eau humide, glaiseux env. 10 cm / 8 – 10 cm 10 – 30 cm -
9. Scilles (Scilla siberica) octobre – novembre février – avril ensoleillé – semi-ombragé, également dans un jardin de rocaille humide mais absence d’eau stagnante 8 – 10 cm / 5 – 10 cm 10 – 15 cm plante à auto-ensemencement
10. Tulipes (Tulipa spec.) fin octobre – mi-novembre mars – mai ensoleillé, chaud riche en humus, perméable (volontiers sablonneux), absence d’eau stagnante 10 – 15 cm (2x la hauteur du bulbe) / 8 – 10 cm 10 – 70 cm -
               

2. Éviter les erreurs de plantation

  • Lorsque vous tiendrez pour la première fois un bulbe de fleurs en main, vous vous demanderez peut-être dans quel sens planter les bourgeons. La réponse est très simple: orientez toujours la pointe vers le haut.
  • Par ailleurs, ne tassez en aucun cas la terre une fois le bulbe enfoui. Les pousses ont besoin d’un sol le plus meuble et perméable possible qui permette aux tiges et aux racines de pousser au mieux. Lorsque la terre est trop compacte, il est recommandé d’incorporer délicatement du sable ou du substrat afin d’aérer le sol.
  • N’oubliez pas: évitez l’eau stagnante sous peine de voir vos bulbes de fleurs se putréfier rapidement. Vous pouvez prévenir l’apparition d’eau stagnante en déposant une couche de sable sous les bulbes lors de leur plantation dans le jardin ou une couche de sable, gravier ou tessons d’argile au fond d’un pot. Les pots de fleurs percés permettent aussi aux excès d’eau de s’écouler.

3. Outil de jardinage pratique pour planter des bulbes de fleurs

Pour vous simplifier la plantation, utilisez un plantoir à bulbes à main. Pour les petits trous, un outil en forme de pointe à enfoncer dans la terre est suffisant. Pour les plus gros bulbes, utilisez plutôt un outil cylindrique. Afin de protéger les bulbes des campagnols, vous pouvez les disposer en groupes dans de petits paniers de plantation en plastique, également utiles pour le séchage et l’entreposage des bulbes.

4. Cultiver des bulbes de fleurs en bac

Ce n’est pas uniquement en combinant les bulbes de manière intelligente sur la surface de plantation que vous obtiendrez de beaux motifs: les types de bulbes peuvent également être disposés en couches successives. C’est d’ailleurs la solution la plus appropriée aux espaces restreints afin de profiter le plus longtemps possible de la floraison. Dans ce cas, les bulbes doivent être plantés avec un léger décalage pour que les tiges des fleurs ne se gênent pas mutuellement lorsqu’elles bourgeonneront. Une couche de drainage en gravier fin aménagée au fond des pots peut éviter la stagnation d’eau. Les narcisses doivent uniquement être plantés dans des bacs très profonds à l’automne car ils sont très sensibles au gel.

Conseil

Créer une décoration d’intérieur avec des bulbes de fleurs 

Les bulbes de fleurs, déjà très esthétiques à l’état de bourgeons, peuvent être utilisés comme éléments de décoration. Et parce qu’elles ne demandent que très peu de soins, ces plantes se prêtent à merveille à la décoration d’intérieur; sans oublier qu’elles dégagent un superbe parfum floral. Plantez-les donc au printemps dans des bacs, pots ou coupes, ou aménagez vous-même un petit biotope aux parois de verre: utilisez p. ex. un vase haut et stable, si possible transparent, ou un grand bocal. Pour la couche inférieure, utilisez du gravier fin ou des tessons d’argile afin de recueillir l’eau stagnante et d’offrir une surface d’appui aux racines. Déposez ensuite les bulbes de fleurs et un peu de terre. Des éléments décoratifs comme de la mousse, de fines branches, de petites pierres ou des pommes de pin parachèveront à merveille ce diorama printanier. Arrosez régulièrement. Terminé!

Remarque: les bulbes seront également du plus bel effet dans une bassine en zinc au style vintage et aux poignées en bois robustes.