Peindre un abri de jardin

Pour redonner de l’éclat aux surfaces boisées d’un abri de jardin et les protéger contre les influences extérieures, vous pouvez utiliser de la lasure, du vernis à bois ou de la peinture de protection spéciale bois. Trois aspects sont à prendre en considération lors de la sélection du produit à appliquer: le type de bois, la protection finale souhaitée et la teinte désirée.

Remarque: lorsque vous manipulez des vernis, lasures et produits de protection du bois, respectez les règles de sécurité sous peine de mettre votre santé en danger. Au dos de chaque récipient figurent les instructions sur les composants, les dangers et les mesures de protection.

Instruction

1. Lasure, vernis à bois ou peinture de protection spéciale bois?

Les lasures préservent les pores ouverts ainsi que les veines du bois mais sont peu pigmentées. C’est pourquoi les lasures standard n’offrent généralement qu’une faible protection contre le grisaillement du bois exposé aux rayons UV. Afin d’éviter le grisaillement, il existe des lasures spécialement conçues pour l’extérieur, par exemple la lasure d’imprégnation, la lasure de protection pour bois, la lasure de protection longue durée ou le primaire de protection spécial bois. Ces produits résistent aux intempéries et aux UV, régulent l’humidité et sont hydrofuges.

Les vernis à bois sont compatibles avec tous les types de bois. Ils sont fortement pigmentés et offrent par conséquent une excellente protection contre les rayons UV; ils couvrent par contre les veines du bois. Ces produits sont ceux qui se déclinent dans le plus de nuances. Souvent, il est même possible d’élaborer ses propres teintes. Contrairement aux lasures, vous pouvez recouvrir les supports sombres avec des tons clairs. Les vernis sont parfaitement adaptés à la rénovation d’anciens abris de jardin, mais s’avèrent plus délicats face aux charges mécaniques que les lasures. Une rayure sera donc plus visible sur du vernis à bois.

La peinture de protection spéciale bois combine les propriétés du vernis et une résistance supérieure contre les intempéries tout en offrant une protection pouvant durer dix ans. De plus, cette peinture spéciale est à la fois très résistante aux intempéries, perméable à la vapeur d’eau et particulièrement élastique. Le bois a donc plus de flexibilité pour gonfler ou se rétracter, des mouvements qui lui sont naturels. Lorsqu’elles sont associées à des détails peints en blanc (par ex. cadres de fenêtres ou pignons de toit), les couleurs venues du Nord comme le bleu baltique ou le rouge brun véhiculent un sentiment de confort accueillant. À l’inverse, des tons gris confèrent à votre abri de jardin un look plus moderne.

Remarque: en raison de leurs effets neurotoxiques et immunotoxiques, les produits de protection du bois doivent être utilisés en extérieur avec prudence et en cas de nécessité absolue uniquement. En intérieur, les produits chimiques de protection du bois sont superflus et nocifs!

2. Préparer l’application: nettoyer et poncer

Avant d’appliquer une nouvelle couche à votre abri de jardin, quelques travaux de préparation sont requis. Dans un premier temps, la météo doit être au rendez-vous: le temps doit être sec et la température supérieure à 7 degrés. Afin d’éviter la formation de bulles sur les couches de peinture fraîches, ne travaillez pas en plein soleil. Le bois à traiter doit être dépourvu de poussières et de salissures. En fonction de son état de propreté, nettoyez votre abri de jardin à l’aide d’un balai à main, d’une brosse ou d’un nettoyeur haute pression. Veillez plus particulièrement à éliminer les toiles d’araignée. Il est facile d’en oublier; elles laissent pourtant des traces peu esthétiques lors de l’application du produit. Utilisez du diluant nitré pour retirer les résidus de résine présents sur le bois.

S’il est nécessaire de retirer une ancienne couche de peinture avant de pouvoir appliquer la nouvelle, utilisez pour ce faire une ponceuse vibrante (pour les grandes surfaces) ou une ponceuse delta (pour les parties plus petites). Évitez d’inhaler la poussière due au ponçage; portez de préférence un masque et des lunettes de protection. Vous pouvez combler les fissures et les trous dans le matériau à l’aide d’un mastic spécial bois adapté à une utilisation en extérieur. Retirez ensuite si possible toutes les portes et fenêtres de l’abri de jardin et posez-les sur des tréteaux. Vous accéderez ainsi beaucoup plus facilement aux ouvertures de l’abri et serez en mesure de traiter les portes et fenêtres démontées de manière optimale.

3. Peindre un abri de jardin: imprégnation et apprêt

Posez d’abord un film de protection tout autour de l’abri de jardin et des éléments sur tréteaux afin de protéger les supports des éventuelles éclaboussures de peinture. Recouvrez de ruban de masquage adhésif les éléments en bois qui ne doivent pas être peints. Si le bois n’est pas traité, vous devez d’abord appliquer une couche d’imprégnation une fois le support nettoyé. Pour ce faire, utilisez une couche d’apprêt spécial bois, un primaire de protection spécial bois ou une lasure de protection pour bois.

Pour appliquer la couche d’imprégnation, utilisez un pinceau de qualité pour vernis à base d’eau et appliquez le produit jusqu’à saturation. Ainsi, le bois sera plus résistant aux intempéries et bénéficiera d’une couche de protection contre le bleuissement, les champignons ainsi que les insectes, et d’une couche d’apprêt avant l’application d’une couche de peinture ultérieure. Conformément aux consignes du fabricant, laissez complètement sécher la couche d’imprégnation.

Si vous souhaitez peindre certaines surfaces en blanc ou dans des tons pastels clairs, vous devez appliquer sur ces surfaces une, voire deux couches d’apprêt supplémentaires avant application de la couche de finition. Vous risquez sinon de voir des substances suinter de l’intérieur du bois et observerez un jaunissement des couches de peinture. Laissez sécher cet apprêt jusqu’au lendemain.

4. Peindre un abri de jardin: couche de finition

Vous pouvez à présent passer à la couche de finition proprement dite. Ne rognez pas sur la qualité du matériel: utilisez un bon pinceau plat! Vous limiterez ainsi le nombre de poils qui s’en détacheront et obtiendrez rapidement une couche nette. Vous pouvez également vous rabattre sur un rouleau à peinture ou vernis.

Appliquez le produit sur de longues surfaces et faites des pauses courtes. Essuyez rapidement les éventuelles coulées de peinture. Faites en sorte que la couche soit bien couvrante même au niveau des bois de bout, des fentes et des angles difficiles d’accès. Commencez toujours par appliquer la couleur sur les surfaces les plus grandes et peignez en dernier les plus petits éléments décoratifs tels que cadres de portes et de fenêtres, pignons de toit, etc. En fonction de la météo et du produit appliqué, laissez sécher la première couche de couleur entre quatre et douze heures (conformez-vous aux consignes du fabricant). Poursuivez avec la deuxième couche, qui garantit une application parfaite de la couleur et un résultat optimal. Après une nuit de séchage supplémentaire, l’abri de jardin est de nouveau prêt à être utilisé.

Il ne vous reste plus qu’à nettoyer vos outils. Les lasures et vernis à base d’eau peuvent être facilement nettoyés avec de l’eau et un peu de liquide vaisselle. Pour les lasures et vernis à base de solvants, utilisez plutôt de la térébenthine ou un nettoyant pour pinceaux.

Conseil

Types de vernis

Il existe trois grands types de vernis: acrylique, à base de résine naturelle et à base de résine synthétique. Les premiers contiennent peu de solvants et peuvent être dilués à l’eau. Ils n’ont qu’une faible odeur, se travaillent rapidement et peuvent être appliqués sur le bois, le métal et le plastique. Les vernis à base de résine naturelle possèdent des liants issus de matières premières végétales et animales. Les vernis à base de résine synthétique sont parfaits pour les tables, chaises et autres surfaces exposées à des contraintes importantes et durables. Ils permettent d’obtenir des surfaces résistantes à la saleté et aux rayures.

Peindre un abri de jardin: le bon outil

Outre une application soignée du vernis ou de la lasure, le choix et la qualité des outils sont essentiels pour l’obtention d’un bon résultat. Des pinceaux et des rouleaux de qualité vous feront gagner du temps, vous éviteront énervements et déceptions, et vous permettront d’appliquer au mieux le produit. Mélangez bien le vernis ou la lasure avec une tige de malaxeur et utilisez un bac à peinture avec des grilles interchangeables. Ces dernières facilitent surtout le travail avec les rouleaux: les rouleaux textiles conviennent aux vernis acryliques et les rouleaux en mousse aux vernis à base de résine synthétique. Utilisez des pinceaux à soies naturelles (soie de Chine ou soie de porc) pour les peintures et les vernis contenant des solvants. Pour les vernis acryliques solubles à l’eau, utilisez des pinceaux à soies synthétiques. Enfin, pour l’application de la lasure, employez de préférence des pinceaux prévus spécialement à cet effet.

Outils et matériel

  • Vêtements de travail (masque, lunettes et gants de protection)
  • Film de protection
  • Ponceuse delta ou ponceuse vibrante
  • Pinceau plat pour vernis à base d’eau
  • Apprêt
  • Balayette, brosse ou nettoyeur vapeur
  • Tréteaux en bois (min. 2)
  • Imprégnation pour bois pour l’extérieur
  • Mastic spécial bois pour l’extérieur
  • Lasure, vernis à bois ou peinture de protection spéciale bois
  • Ruban de masquage adhésif
  • Diluant nitré si nécessaire
  • Grattoir (pour mastic spécial bois)
  • Papier abrasif pour ponceuse delta ou ponceuse vibrante (gros grain)
  • Liquide vaisselle, térébenthine ou nettoyant pour pinceau, si nécessaire
  • Chiffon