Pavés

Les rues et places pavées existent depuis l’Antiquité. Aujourd’hui, c’est dans les jardins privés que les terrasses ou chemins pavés sont très appréciés. Les briques, les pierres naturelles ou en béton y sont posées sur un revêtement selon un modèle précis. Quels que soient les pavés que vous choisissez, ils doivent toujours être posés sur une base résistante et perméable.

Vous trouverez des exemples d’application pour les travaux liés aux pavés dans le guide de BAUHAUS:

vers le guide d’installation d’un chemin pavé en pierre naturelle

vers le guide de pose de dalles en béton sur une terrasse

Instruction

1. L’infrastructure

Pour réussir votre pavage, il est indispensable d’en soigner l’infrastructure. Elle se compose d’une couche de fondation compacte mais poreuse et d’un lit de pavage constitué par exemple de sable ou de gravier. Selon la charge à supporter, l’infrastructure doit mesurer entre 5 et 50 centimètres.

Avant de répandre les couches, délimitez précisément la surface à paver en enfonçant des piquets dans la terre et en tendant un cordeau à la hauteur déterminée pour le pavage. Pour les contours arrondis, utilisez un compas fait d’une ficelle attachée à un piquet.

Une fois la surface délimitée, déblayez la terre et tassez bien le fond. Pour ne pas avoir à vous soucier de l’évacuation de l’eau, donnez à votre surface une pente d’1 à 2 % vers les côtés, s’il s’agit d’un chemin ou de la maison, vers l’extérieur s’il s’agit d’une terrasse ou d’une allée.

Répandez maintenant sur la terre bien tassée le gravier ou le ballast pour former la couche de fondation (30 à 40 cm sur sol argileux et 20 à 30 cm sur sol sableux), puis tassez avec une plaque vibrante.

Répartissez ensuite soigneusement le sable, le gravier ou un mélange de sable et de ciment en un lit de pavage et aplanissez-le éventuellement avec une latte et un niveau à bulle. Ne marchez plus sur le lit de pavage!

2. Construire la bordure

Pour éviter que les bords de la surface pavée s’effondrent, il faut l’entourer d’un matériau stable. Pour choisir la meilleure bordure, vous devez tenir compte des caractéristiques de votre terrain, de la superficie à paver et du degré de sollicitation envisagé.

Pour un chemin rarement emprunté, un dossier en béton s’élevant au moins dix centimètres au-dessus de la surface du lit de pavage peut suffire. Pour une sollicitation moyenne, vous devez ajouter une rangée de moellons en béton, là encore d’une épaisseur d’au moins dix centimètres. Pour le dossier, vous pouvez utiliser du béton prêt à l’emploi (B 15, grain 0-32, consistance rigide) ou le mélanger vous-même: mettez une mesure de ciment pour six mesures de gravier. Vous aurez besoin d’environ 35 litres de béton par mètre de bordure.

Pour des surfaces très sollicitées (par ex. allées), renforcez les bordures par des trottoirs en béton ou des briques de calage spéciales.

3. Choisir le matériau

Qu’elles soient en basalte, en grès, en calcaire, en porphyre, en granit ou en quartzite, les surfaces pavées de pierres naturelles séduisent par l’impression de « salon au jardin » qu’elles procurent. Toutefois, la pose nécessite une certaine patience: vous devez choisir et adapter les pierres l’une après l’autre et les fixer dans un mélange de sable et de ciment.

Robustes, pérennes et bon marché, les briques de béton sont au contraire disponibles dans de nombreux formats et de nombreuses couleurs, et permettent de former des dessins variés. Certains produits ressemblent d’ailleurs à s’y méprendre à la pierre naturelle. Les briques de béton sont particulièrement prisées pour revêtir les terrasses car elles permettent d’obtenir une surface bien plate.

Les briques recuites se composent de glaise ou d’argile mélangée à de l’eau. Le matériau brut est séché pendant plusieurs jours, puis cuit à 1200 °C. En Allemagne du Nord, où les pierres naturelles sont rares, il existe une longue tradition de pavage en briques recuites. Vous pouvez poser les briques à l’horizontale ou à la verticale.

4. Canevas de pavage

Vous avez toute liberté dans la disposition de vos pavés. Vous pouvez par exemple aligner simplement les briques comme pour bâtir un mur, ou dessiner un arc d’écailles pour un rendu plus moderne.

Conseil

Découper des dalles de pierre

Il est souvent impossible de découper des dalles de béton, de brique ou de pierre véritable avec un outil mécanique. La meuleuse d’angle, en revanche, convient parfaitement à ce type de travaux. Elle peut être munie de différents accessoires. Les disques classiques suffisent généralement à découper de simples dalles de béton. Pour les dalles en pierre véritable, les disques diamantés sont recommandés. Vous pouvez aussi utiliser une machine professionnelle de découpe à l’eau.Remarque : vous devez impérativement porter une protection auditive, des lunettes, un masque contre les poussières, de bons gants de travail et des chaussures de sécurité lorsque vous découpez des dalles. Vous trouverez un grand choix de machines et d’appareils professionnels auprès du service de location de BAUHAUS.

Outils et matériel

  • Grande latte pour aplanir, au besoin
  • Béton
  • Pavés, selon besoins
  • Grenaille ou sable
  • Dame à main
  • Lattes ou tiges
  • Piquets en bois
  • Gravier ou ballast
  • Cordeau
  • Plaque vibrante
  • Sable ou gravillons
  • Pelle
  • Niveau à bulle