Etang de jardin avec passerelle

Nombreux sont ceux qui rêvent d’un petit plan d’eau dans leur jardin, celui-ci constituant aussi un oasis pour les animaux et les plantes. Nul besoin d’être professionnel pour réaliser un étang dans son jardin et si toute la famille met la main à la pâte, il prendra vite forme. Résultat : un paradis aquatique – comme dans notre exemple avec des éléments d’agencement asiatiques, un pont en bois et une petite passerelle.

Instruction

1. Installer un étang de jardin

Première étape de l’aménagement d’un petit étang dans votre jardin : le choix de l’emplacement. Une fois votre choix arrêté, tracez les contours de l’étang avec un tuyau d’arrosage ou une corde.

Si vous êtes sûr(e) de la forme définitive de votre étang, déblayez la terre le long du tuyau avec une bêche ou une minipelle, puis façonnez les zones de profondeur différente. Remarque: conservez la terre extraite de la fosse, vous en aurez à nouveau besoin au moment de mettre la dernière main à votre étang.

Pour organiser les niveaux de votre étang, songez aux différents milieux des plantes aquatiques : à la périphérie, la zone marécageuse, de dix centimètres au-dessus du niveau de l’eau à dix centimètres de fond, puis les eaux peu profondes de 10 à 40 centimètres de profondeur et enfin, au centre, les eaux profondes ou les nénuphars à partir de 40 centimètres de fond. Ne creusez pas une paroi trop abrupte, surtout sur la berge, sinon les bords de la bâche pourraient finir par émerger. 

Retirez soigneusement les racines et les pierres coupantes, qui risqueraient d’endommager la bâche. Tapissez le fond de l’étang d’une couche de sable homogène. Etalez ensuite le revêtement non tissé pour qu’il épouse parfaitement la forme du bassin, puis déployez la bâche.

Avant de commencer à aménager la berge, remplissez en partie l’étang pour que la bâche adhère bien au fond, de façon à pouvoir couper précisément ce qui dépasse.

2. Plantes et bordure

Vous pouvez masquer les bords de la bâche avec un tapis de cailloux recouvert de gravier et quelques pierres bien choisies. Délimitez enfin l’étang par de petits pavés en pierre naturelle.

Le moment est venu d’installer vos plantes. Veillez à choisir des plantes qui contribuent à purifier l’eau. Placez vos plantes dans des paniers et déposez-les sur du gravier. Tout restera ainsi bien en place et vous n’aurez pas d’effondrement à déplorer. Terminez de remplir l’étang jusqu’en haut. Il faudra deux à trois jours pour que les particules en suspension se déposent et que l’eau soit claire.

3. Estrade et passerelle

Commencez par constituer une sous-couche solide en répandant environ 15 centimètres de ballast ou de gravier, puis cinq centimètres de sable.

Passons ensuite à la structure porteuse: mettez les poutres porteuses de l’estrade et de la passerelle à leur place. Pour aligner les poutres le plus précisément possible, il est préférable d’utiliser des pieds réglables en plastique dur reposant sur des cales en bois.

Placez la première latte à angle droit par rapport aux poutres porteuses et fixez-la par des vis en acier inoxydable (en prenant soin de percer des trous au préalable). C’est cette première latte qui va déterminer l’orientation de toutes les suivantes.

Laissez des espaces d’environ cinq millimètres entre les lattes.

Pour terminer, découpez à la scie circulaire manuelle les parties qui dépassent au bord.

En plus de relier directement l’estrade au jardin, la passerelle facilite l’entretien de l’étang. Rien de tel que le bambou pour apporter à votre jardin une charmante note d’Extrême-Orient. Il en existe suffisamment d’espèces aux formes variées pour créer un décor plein de relief. Vous pouvez même parfaire votre étang avec un jet d’eau décoratif ou des sculptures et des lanternes en pierre.

Conseil

Bois dur résistant

Parmi les essences actuellement disponibles sur le marché, le massaranduba fait partie de celles qui se conservent le mieux. Il peut être utilisé dans les installations extérieures sans traitement particulier et quasiment sans préparation. Il contient naturellement des substances qui l’empêchent durablement de pourrir. Ce bois a cependant tendance à griser avec le temps. Pour éviter que sa couleur vire, vous pouvez le traiter avec une huile spéciale. En l’enduisant régulièrement d’huile, vous contribuez en outre à bien le conserver et à prolonger sa durée de vie.  

Bâche, feutre non tissé et paniers à plantes

Vous trouverez des bâches de dimensions et de résistances différentes. Choisissez une bâche qui supporte les UV, le gel et les matières en décomposition et qui ne nuise pas aux plantes et aux animaux.

Le feutre non tissé empêche la bâche de se déchirer sur des pierres ou des racines.

Les paniers à plantes sont commercialisés dans de nombreuses tailles et formes. Ils maintiennent les plantes aquatiques à leur place et les empêchent d’envahir le bassin.

Outils et matériel

  • Visseuse sans fil
  • Perceuse
  • Lattes/planches pour l’estrade et la passerelle (par ex. en massaranduba)
  • Vis en acier inoxydable
  • Tuyau d’arrosage
  • Maillet en caoutchouc
  • Scie circulaire manuelle ou scie pivotante et à onglet
  • Gravier
  • Couteau
  • Pierres naturelles
  • Minipelle, au besoin
  • Paniers à plantes
  • Bâche
  • Plantes aquatiques
  • Poutres porteuses en bois résistant à l’eau pour l’estrade et la passerelle (par ex. en bangkirai ou bois de fer)
  • Sable
  • Ficelle
  • Ballast
  • Feutre de protection
  • Corde
  • Bêche
  • Pierres
  • Tapis de cailloux
  • Pieds pour caler l’ossature