Creuser une fontaine de jardin

En principe, celui qui souhaite extraire de l’eau sur son terrain pour arroser son jardin peut le faire. Le mieux est tout de même de vous renseigner au préalable auprès de votre autorité compétente. De plus, vous devriez savoir s’il est possible d’atteindre les ressources en eau à une profondeur accessible. La plupart du temps, il suffit de jeter un œil de l’autre côté de la clôture.

Vous trouverez un grand choix de machines et d’appareils professionnels pour la construction de fontaines auprès du service de location de BAUHAUS.

Instruction

1. Tarière et pompe à gravier

Avant de commencer à creuser votre puits, munissez-vous des bons appareils: le plus important pour aménager son propre puits dans son jardin, c’est la tarière. A vous de décider si vous voulez creuser à la force des bras ou préférez la solution plus confortable de la foreuse électrique.

Une foreuse mobile avec moteur permet de percer un trou mesurant jusqu’à 15 centimètres de diamètre et jusqu’à dix mètres de profondeur en quelques heures. Cependant, dans des sols fermes, glaiseux ou argileux, vous pouvez aussi creuser jusqu’à dix mètres de profondeur avec un train de tige manuel. Vous risquez toutefois de vous heurter à de grosses pierres que vous ne parviendrez pas à transpercer et qui vous obligeront à recommencer à un autre endroit. Outre une foreuse électrique ou une tarière manuelle, vous aurez également besoin d’une pompe à gravier (autre possibilité: foreuse à piston): il s’agit d’un tube en acier ouvert qui se remplit de sable quand vous l’introduisez tout au fond du trou. Quand vous le ressortez énergiquement, le couvercle à clapet se referme pour vous permettre d’extraire son contenu.

2. Fabriquer soi-même son trépied

Puisque vous aurez à introduire la pompe dans le trou et à la remonter pour en évacuer le contenu à de nombreuses reprises, il est conseillé d’utiliser un trépied muni d’un treuil et d’une poulie de renvoi pour vous faciliter la tâche. Vous pouvez aisément le fabriquer vous-même : la poulie de renvoi pour le câble tracteur est composée de trois disques en bois Multiplex auxquels vous fixerez, en guise de suspension, une baguette plate et courbe en aluminium équipée d’une vis mécanique et d’écrous frein. N’oubliez pas les rondelles, qui assurent la mobilité de la poulie.

Pour l’échafaudage auquel suspendre la poulie, prenez trois perches de même longueur. Percez un trou dans chacune des perches pour y introduire une tige filetée et attachez ainsi les perches les unes aux autres. Assurez l’installation par des rondelles et des écrous frein de part et d’autre.

Redressez maintenant le trépied pour accrocher la poulie de renvoi à la tige filetée en nouant une corde.

3. Creuser le puits

Repérez un endroit propice dans le jardin pour votre puits (souvent en bordure de terrain) et commencez à creuser le trou à la bêche. Placez ensuite la foreuse au-dessus du trou, fixez la manivelle et tournez dans le sens des aiguilles d’une montre pour déployer entièrement la broche de perçage.

En ressortant la foreuse du trou (en sécurisant la manivelle avec une vis), vous extrayez automatiquement la terre en même temps.

Continuez à creuser lentement et sans forcer jusqu’à atteindre la couche où circule l’eau. Pour allonger la foreuse à mesure que vous progressez, ajoutez des perches.

4. Installer la canalisation du puits

Vous aurez beau recreuser régulièrement, le trou que vous avez foré aura toujours tendance à s’écrouler sous le niveau d’eau. Vous devez donc y installer une canalisation et achever le travail avec la pompe à gravier. Comme canalisation pour votre puits, vous pouvez choisir un simple tuyau de canalisation bon marché. Assemblez un tuyau un peu plus long que la profondeur de votre puits et collez les raccords à la bande tissée adhésive. Pratiquez aussi des encoches à l’extrémité inférieure du tuyau à l’aide d’un disque à tronçonner pour faciliter l’entrée de l’eau par la suite. Vous pouvez aussi utiliser un tuyau spécialement conçu pour les puits muni d’un filtre, que vous devez visser.

5. Pompe à gravier

Au début, le niveau de l’eau dans le puits est encore trop bas. Commencez donc par remplir le trou au tuyau d’arrosage. Descendez ensuite la pompe à gravier dans le trou à l’aide d’une corde stable attachée au trépied, puis plongez-la et ressortez-la à plusieurs reprises : quand la pompe touche le fond, elle se remplit de sable et de gravier. Au moment où vous la remontez énergiquement, un couvercle à clapet se referme au fond si bien que le contenu remonte également. Répétez l’opération une douzaine de fois en vidant le contenu de la pompe après chaque plongée.

Poussez aussi le tuyau vers le bas pour l’aider à glisser plus en profondeur.

Vous pouvez également lester le tuyau tout en lui donnant de légers coups de marteau (en intercalant une pièce) pour l’aider à descendre. Quand le trou contient deux à trois mètres d’eau, votre puits est terminé!

Avant d’installer définitivement la pompe, pompez le trou pendant plusieurs heures pour le débarrasser de tout le sable flottant. Le débit d’eau augmentera progressivement. Attention de ne pas descendre le dispositif d’aspiration tout au fond du trou.

6. Monter la pompe

Selon la profondeur de votre puits, montez une pompe à bras, une pompe aspirante ou une pompe pour puits profond.

Pour une pompe aspirante, comme sur notre illustration, commencez par creuser son emplacement dans le sol. Rangez la pompe dans un grand seau à mortier avec couvercle. Introduisez le dispositif d’aspiration avec préfiltre dans le trou.

Les pompes à bras ou pour puits profond peuvent être plongées directement dans le trou. Pour une pompe à bras, prévoyez en outre un socle (par exemple, une dalle de pierre ou de béton) percé d’un trou en son centre.

Conseil

Sécuriser les abords du trou

Quand vous n’y travaillez pas, sécurisez le puits en le couvrant d’une palette.

Outils et matériel

  • Tarière (manuelle) ou foreuse électrique
  • Tuyau du puits (par exemple, simple canalisation) 
  • Marteau
  • Seau à mortier, au besoin
  • Palette (pour couvrir le trou quand vous n’y travaillez pas!)
  • Pompe aspirante ou pompe pour puits profond
  • Brouette (pour évacuer la terre)
  • Bêche/pelle
  • Foreuse à piston (ou pompe à gravier)

Pour fabriquer soi-même son trépied:

  • Baguette plate en aluminium
  • Perceuse sur fer
  • Perches pour former l’échafaudage
  • Tige filetée
  • Vis mécanique
  • Disques en bois Multiplex
  • Corde
  • Ecrous frein
  • Rondelles