Assainir un étang de jardin

En cas d’entretien irrégulier, voire d’absence d’entretien, un étang se dégrade rapidement et, au bout de quelques années, la bâche n’est en général plus intacte. Un simple nettoyage n’est alors plus suffisant.

Lors d’un assainissement complet, comme dans l’exemple présenté, vous ôtez toutes les plantes, renouvelez la bâche et en profitez pour changer la forme et la taille du plan d’eau – accordant plus d’espace aux poissons et aux plantes. Ainsi, non seulement vous obtenez un petit biotope, mais c’est tout votre jardin qui se présente sous un nouveau jour.

Instruction

1. Débarrasser l’étang de jardin

Avant d’entreprendre le réaménagement, commencez par vider l’étang de son eau avec une pompe aspirante ou une pompe à eaux usées et par déplacer les poissons et autres organismes vivants. Procurez-vous un récipient suffisamment grand pour les accueillir pendant les travaux et remplissez-le avec de l’eau prélevée dans l’étang. Vous devrez ensuite transvaser à nouveau cette eau récupérée dans le nouvel étang. Ne le remplir que d’eau neuve au tuyau d’arrosage perturberait en effet les poissons et leur ferait beaucoup de tort.

Une fois l’étang vidé de toute son eau, retirez-en la boue et les résidus végétaux à la pelle, puis ôtez l’ancienne bâche. Découpez-la au cutter en morceaux plus maniables pour vous faciliter la tâche.

2. Agrandir l’étang de jardin

Une fois l’étang asséché, vous pouvez l’agrandir et en modifier la forme : tracez les contours de votre nouvel étang de jardin avec une corde, puis creusez la fosse avec une bêche ou une minipelle. Otez les racines et les pierres pointues et veillez avec un niveau à bulle à ce que la hauteur soit constante tout autour de l’étang.

Aménagez maintenant les zones de profondeur différente : à la périphérie, la zone marécageuse, de dix centimètres au-dessus du niveau de l’eau à dix centimètres de fond, puis les eaux peu profondes de 10 à 40 centimètres de profondeur et enfin, au centre, les eaux profondes ou les nénuphars à partir de 40 centimètres de fond. Ne creusez pas une paroi trop abrupte, surtout sur la berge, sinon les bords de la bâche pourraient finir par émerger.

3. Construire la bordure

Renforcez la berge par des briques de béton prises dans du mortier. Etalez du mortier de ciment, posez les briques tout autour du bassin et stabilisez-les avec une bordure en béton pour prévenir l’affaissement.

4. Bâche, revêtement non tissé, etc.

Tapissez le fond de l’étang d’une couche homogène de 5 à 10 cm de sable. Etalez ensuite le revêtement non tissé pour qu’il épouse parfaitement la forme du bassin et déborde sur la berge, puis déployez la bâche jusqu’à recouvrir les bords de l’étang. Effectuez ces travaux de préférence un jour où il fait chaud. La bâche prendra plus facilement la forme de l’étang.

5. Garnir l’étang de plantes et aménager la berge

Le moment est venu d’installer vos plantes. Toutes les formes et tous les goûts sont permis ! Veillez simplement à choisir des plantes qui contribuent à purifier l’eau. Placez vos plantes dans des paniers et déposez-les sur du gravier. Vous pouvez aussi les envelopper d’étoffe non tissée. Tout restera ainsi bien en place et vous n’aurez pas d’effondrement à déplorer. Remarque : plantez une à une les différentes zones de l’étang et remplissez-le d’eau progressivement.

Masquez le bord de la bâche avec de grosses pierres bien choisies et, au-delà de la bordure, découpez le reste. Si la bâche apparaît encore par endroits, complétez par des petits galets.

Terminez de remplir l’étang jusqu’en haut. Il faudra deux à trois jours pour que les particules en suspension se déposent et que l’eau soit claire.

Conseil

Bâche, tissé et panier à plantes

Vous trouverez des bâches de dimensions et de résistance différentes. Choisissez une bâche qui supporte les UV, le gel et les matières en décomposition et qui ne nuise pas aux plantes et aux animaux.

Le feutre non tissé empêche la bâche de se déchirer sur des pierres ou des racines.

Les paniers à plantes sont commercialisés dans de nombreuses tailles et formes. Ils maintiennent les plantes aquatiques à leur place et les empêchent d’envahir le bassin.

Outils et matériel

  • Briques de béton
  • Cutter
  • Tuyau d’arrosage
  • Maillet en caoutchouc
  • Gravier
  • Minipelle, au besoin
  • Pierres naturelles
  • Paniers à plantes
  • Bâche
  • Plantes aquatiques
  • Sable
  • Pompe aspirante ou pompe à eaux usées
  • Ficelle
  • Feutre de protection
  • Corde
  • Bêche
  • Pierres
  • Niveau à bulle
  • Mortier de ciment