Fabriquer soi-même une bibliothèque

Grâce à cette étagère faite maison évoquant la forme abstraite d’un arbre, les livres et CD sautent immédiatement aux yeux et sont rangés sans perdre de place. Pour donner vie à l’arbre tout en créant suffisamment d’espace pour les livres, les «branches» sont sciées dans deux plaques de bois, posées l’une sur l’autre mais séparées par des entretoises en bois avant d’être fixées au mur. Vous pouvez ensuite donner à votre arbre une couleur bois particulière en appliquant une huile à bois, une laque transparente ou colorée ou encore en laissant le bois brut non traité.

Instruction

1. Définir la forme de l’arbre

Pour créer la «carcasse de l’arbre», vous avez besoin de deux panneaux lattés (surtout pas de panneaux agglomérés!) d’environ 13 mm d’épaisseur et de la taille de votre choix. Préparez d’abord un croquis de l’arbre sur un papier suffisamment grand (par ex. des restes de papier peint), puis découpez-le.

Superposez ensuite les deux panneaux lattés et attachez-les ensemble à l’aide de serre-joints. Placez l’arbre que vous venez de découper par-dessus et dessinez-en les contours. Prépercez ensuite des trous dans les coins en dehors de la forme afin de faciliter la «manœuvre» de la scie sauteuse.

Attention: en alternative, vous pouvez dessiner la forme abstraite d’un arbre directement sur un panneau en bois avant d’en scier les contours à la scie sauteuse. Découpez maintenant la forme ainsi tracée à la scie sauteuse sur les panneaux lattés qui sont toujours attachés ensemble avec les serre-joints. Lorsque la silhouette est entièrement découpée, poncez toutes les arêtes avec du papier abrasif.

Attention: évidemment, vous pouvez aussi scier les panneaux l’un après l’autre, mais veillez dans ce cas à ce que les deux formes correspondent parfaitement.

2. Espacer les panneaux pour donner du relief à l’arbre

Pour donner visuellement de la vie à la silhouette de l’arbre et créer l’espace suffisant pour vos livres et autres objets, fixez des entretoises en bois entre les deux panneaux que vous venez de scier. Pour un effet particulièrement naturel, à savoir un tronc épais suivi de branches fortes puis de rameaux plus fins, il suffit de réduire progressivement la longueur des entretoises, en commençant par exemple à 18 cm pour finir à 10 cm aux extrémités les plus fines. Pour cela, découpez les barres rondes à la taille voulue dans une boîte à onglet à l’aide d’une scie sauteuse ou d’une scie à main selon vos envies et vos capacités. Pour que les extrémités des entretoises reposent ensuite bien à plat contre les panneaux, poncez-les avec du papier abrasif. Vissez maintenant les entretoises sur les panneaux depuis l’extérieur (à l’avant et à l’arrière) à l’aide d’une visseuse sans fil. Dans l’idéal, placez-en au moins une à chaque ramification et quelques autres supplémentaires sur les portions droites plus longues (il est recommandé de prépercer les trous).

Attention: chanfreinez les trous percés afin de créer une surface de contact plane entre les vis à tête fraisée et le bois.

3. Fixer l’arbre-bibliothèque au mur

Lorsque l’arbre-bibliothèque a pris forme, montez-le au mur en utilisant des chevilles et vis adaptées. Le mieux pour cela est de prépercer d’abord des trous à travers le panneau arrière de l’arbre et de placer ce dernier contre le mur (de l’aide est indispensable ici) pour reporter l’emplacement des trous sur le mur. Prépercez maintenant les trous dans le mur, placez-y des chevilles, puis vissez progressivement l’arbre tout entier. Le matériel de fixation utilisé varie en fonction du matériau de votre mur (béton, brique, plâtre cartonné, etc.).

Conseil

Bien choisir le grain du papier abrasif

Le papier abrasif existe avec des grains de différentes tailles. Le nombre de grains (information mentionnée au verso) indique le nombre de mailles du tamis utilisé par pouce. Plus ce chiffre est élevé, plus le grain est fin. La taille du grain et l’action du papier qui en découle dépendent de l’application (par ex. matériau, machine, surface de départ, surface finale à obtenir).

  • Grain grossier (grain de 6 à 30): élimination des couches de colle et de peinture
  • Grain moyen (grain de 36 à 80): ponçage initial grossier de surfaces en bois brut
  • Grain fin (grain de 100 à 180): ponçage fin de surfaces en bois brut
  • Grain très fin (grain de 220 à 1000): ponçage de finition de surfaces mouillées, dotées d’un apprêt ou vernies

Outils et matériel

  • Visseuse sans fil et perceuse
  • Chevilles et vis adaptées au matériau du mur pour la fixation au mur
  • Peinture, vernis transparent ou huile à bois
  • Boîte à onglets
  • Panneaux en bois (panneaux lattés dans l’idéal, surtout pas de panneaux agglomérés), épaisseur env. 13 mm, 2 pièces
  • Mètre
  • Pinceau
  • Barres rondes en bois, ø env. 20 mm
  • Papier abrasif (grain fin)
  • Serre-joints
  • Vis à bois à tête fraisée, ø 4 mm, longueur 50 mm
  • Scie sauteuse et éventuellement scie à main