Coller de la moquette

Dans les grandes pièces très fréquentées, pour que les moquettes restent longtemps parfaites, sans plis ni bosses, il ne faut pas simplement les poser, mais faire en sorte que le revêtement textile adhère bien à la base. Vous pouvez soit coller la moquette sur toute la surface – avec une colle de dispersion sans solvant – soit la fixer uniquement au bord à l’aide d’un ruban adhésif double face.

Instruction

1. Préparation de la sous-couche

Comme pour tous les travaux de pose, la sous-couche doit être lisse, sèche et solide, exempte de fissures et de saleté. Les sous-couches idéales sont illustrées par les sols d’usure solides, lisses, stables et secs, comme la chape, le PVC ou le linoléum. Si vous désirez coller la moquette ultérieurement sur toute la surface, vous devez dans tous les cas prétraiter les sous-couches fortement absorbantes ou poudreuses avec une couche d’apprêt. Vous trouverez d’autres informations dans le guide BAUHAUS sur la préparation de la sous-couche pour revêtements de sol.

2. Fixer la moquette à l’aide de ruban adhésif

Déroulez tout d’abord la moquette et laissez-la reposer durant un jour complet : elle s’accoutume ainsi aux conditions microclimatiques de la pièce. Découpez-la ensuite, pressez-la dans l’angle entre le sol et la paroi et découpez le surplus avec un cutter.

Collez maintenant le ruban adhésif de pose sur la sous-couche et frottez-le soigneusement. Enlevez finalement le papier de protection et pressez la moquette sur le ruban.

Remarque: il existe différents rubans adhésifs pour revers de moquette et pour des charges normales, fortes ou élevées, comme par exemple dans le cas des marches d’escalier.

Placez une éventuelle deuxième lignée chevauchant la première dans le même sens que celui du poil. Pour une transition propre, séparez les deux lignées par une coupe, appuyez les côtés sur le ruban adhésif et enlevez peu à peu le papier de protection. Remarque : en règle générale, le sens du poil est indiqué par une flèche sur le revers de la moquette.

Vérifiez sinon la direction avec la paume de la main: dans le sens des poils, la moquette est ressentie comme lisse ; dans le sens contraire des poils, la moquette « résiste » quand on l’effleure.

3. Encoller la moquette sur toute la surface

Déroulez tout d’abord la moquette, découpez-la grossièrement et laissez-la reposer un jour entier; elle s’accoutume ainsi aux conditions microclimatiques de la pièce. Le jour suivant, repoussez à nouveau la moquette jusqu’au milieu de la pièce. Appliquez à présent la colle à moquette (spatule dentée avec denture correspondant aux indications du fabricant de la colle) et laissez-la reposer environ 5 à 15 minutes selon la capacité d’absorption de la sous-couche.

Remarque: lors du choix de la colle, faites attention à ce que celle-ci soit adaptée aux revers de moquette respectifs et au traitement ultérieur du revêtement.

Placez maintenant la moquette dans le lit de colle encore humide et appuyez-la fermement. Déroulez finalement la deuxième moitié de la moquette jusqu’au centre de la pièce et procédez comme indiqué.

Rectifiez les bords avec un cutter. Juxtaposez sans raccord les transitions d’une pièce à l’autre avec le même revêtement, par exemple au niveau de l’ouverture de la porte, avec la double découpe déjà décrite ci-dessus. Dissimulez avec des rails les changements de revêtements de sol lors de passages d’une pièce à une autre et aux portes. Il existe des rails en plastique adaptés à la moquette au niveau de la couleur, ou encore en métal contrastant. Fixez les rails dans la sous-couche à l’aide de chevilles et de vis.

Conseil

Besoins en matériel ruban adhésif

Calculez de la manière suivante la quantité nécessaire de ruban adhésif : prenez deux fois la longueur de la pièce plus trois fois la largeur de celle-ci. Il est recommandé de coller une ou plusieurs bandes en plus en longueur et en travers pour les pièces plus grandes.

Symboles mentionnés sur le sceau de la moquette

Approximativement 3000 différentes sortes de moquettes sont disponibles dans le commerce. Les matières premières et les procédés de fabrication déterminent leurs caractéristiques d’utilisation : pour un novice, il est donc difficile de choisir. Le certificat de qualité de l’Union européenne du tapis (ETG) permet un choix de moquette plus ciblé : seules les moquettes que l’Institut allemand de recherches sur les moquettes a examinées, au niveau du confort et de la résistance à l’usure, ont le droit d’arborer ce sigle de qualité. Cet institut examine également d’autres qualités supplémentaires particulières : le sigle « moquette certifiée sans substances nocives » est attribué aux moquettes de qualité qui ont été examinées au niveau des substances nocives, des émissions et de la formation d’odeurs. Les moquettes arborant ce sigle ne contiennent aucune substance nocive comme par ex. du pentachlorophénol, du formaldéhyde, des pesticides dangereux pour la santé, du butadiène, du chlorure de vinyle, de l’amiante ou des hydrofluorocarbones volatiles (HCF). Aucune de ces substances n’est utilisée lors de leur production.

On distingue jusqu’à cinq symboles situés dans la partie inférieure du sceau à moquette, indiquant à quel usage la moquette est appropriée.

  • Symbole «éclair»: le symbole éclair indique une moquette antistatique (elle ne se charge pas électrostatiquement). Cette propriété peut être importante lorsque vous désirez par exemple travailler avec un ordinateur dans la pièce.
  • Symbole «chaise roulante»: la qualité de la moquette supporte les roulettes de chaises de bureau.
  • Symbole «escalier»: la moquette est adaptée aux escaliers.
  • Symbole «chauffage au sol»: la moquette peut être posée sur un sol muni d’un chauffage au sol.
  • Symbole «robinet»: la moquette se prête à des pièces humides ; elle peut donc être donc posée dans la salle de bain.

Outils et matériel

  • Cutter avec lames trapèze et lames crochet
  • Ruban adhésif, à double face selon les besoins
  • Moquette selon les besoins
  • Colle pour moquette
  • Règle à moquette
  • Spatule dentée