Installation électrique dans les locaux humides (salle de bain, chaufferie, cave ou garage)

Eau et électricité ne font pas bon ménage. Dans les pièces non chauffées et sans aération (ce qu’on appelle les locaux humides, comme par exemple la chaufferie, la cave ou le garage), il faut utiliser uniquement des équipements électriques (appareils, lampes, matériel d’installation) qui empêchent l’eau de pénétrer. À l’achat, ces derniers se reconnaissent à l’indice de protection (IP) qui figure sur tout appareil compatible: le code «IP44» correspond à une protection contre les corps solides supérieurs à un millimètre, contre l’insertion d’un fil de fer et contre les projections d’eau provenant de toutes les directions.

À la cave, on a généralement tendance à poser une installation en saillie, car cela revient moins cher. L’exemple montre le prolongement d’une installation posée dans le local voisin. Les travaux de ce type doivent obligatoirement être réalisés par un électricien qualifié. Toutefois, s’il est d’accord, vous pouvez tout à fait lui apporter votre aide, le plus gros du travail étant de la préparation (par exemple installer des prises ou poser des câbles). Le spécialiste se charge ensuite du raccordement proprement dit. Dans le cas d’une installation ancienne, il vous dira également si elle est encore conforme à la réglementation en vigueur.

Remarque: par définition, la salle de bain et la cuisine ne sont pas des locaux humides. Elles sont soumises à des conditions de sécurité particulières.

Pour en savoir plus sur les conduits de câbles, la planification de l’éclairage et la pose de prises électriques, consultez le guide BAUHAUS Extension d’une installation électrique.

Accéder au guide Extension d’une installation électrique

Guide pratique:

1. Attention, courant électrique!

La sécurité est la priorité absolue pour tout travail effectué sur des dispositifs électriques. Le contact avec un seul fil conducteur peut suffire à causer une électrocution mortelle! N’hésitez pas à faire appel à un spécialiste et confiez les travaux à un électricien qualifié. Afin d’éviter les accidents électriques, veillez à respecter absolument les règles de sécurité suivantes:

  • Coupez le courant: avant de commencer, vérifiez impérativement que le circuit de sortie est hors tension (coupez le circuit correspondant ou actionnez le disjoncteur principal).
  • Empêchez toute remise sous tension: veillez à ce que personne ne puisse remettre le courant par inadvertance! Collez à cette fin du ruban isolant sur les disjoncteurs abaissés. Vous éviterez ainsi toute remise sous tension par erreur!
  • Vérifiez l’absence de tension: faites un contrôle supplémentaire sur le circuit électrique à l’aide d’un appareil de mesure bipolaire fiable (par exemple Multimètre numérique PROFI DEPOT mm 2500). Les testeurs de tension unipolaires, comme les testeurs de phase (en forme de tournevis), ne sont pas fiables.

Pour en savoir plus sur les règles de sécurité vitales, consultez le guide pratique Principes de manipulation du courant électrique.

Commencez par marquer le tracé des câbles de la boîte de dérivation au boîtier de montage (combinaison apparente pour locaux humides). Positionnez ensuite les interrupteurs et prises et fixez-les au mur. Faites passer les câbles par des tubes de support que vous devez fixer au mur à l’aide de colliers de serrage disposés tous les 40 centimètres environ. Dénudez les extrémités des câbles et insérez-les dans les boîtiers de montage.

Remarque: l’exemple montre l’utilisation de fils conducteurs (autrement dit des fils individuels). Ces derniers doivent absolument être posés dans un conduit de câbles fermé (pas dans des canaux).

2. Boîte de dérivation, interrupteur et prise

Dans la boîte de dérivation, raccourcissez ensemble tous les fils à connecter, puis isolez tous les fils individuellement, le plus simple étant d’utiliser une pince à dénuder.

L’électricien connecte alors tous les fils dans la boîte de dérivation en respectant la polarité, à l’aide de bornes (des bornes enfichables dans l’exemple illustré). Utilisez une borne différente pour la ligne d’alimentation (raccordement entre l’interrupteur et l’applique murale).

L’électricien se charge de raccorder l’interrupteur en reliant la phase (gaine noire) et le câble d’alimentation à l’interrupteur, puis relie la prise aux câbles correspondants dans la boîte de dérivation.

Vous pouvez maintenant reprendre la main: montez le cache de la prise et de l’interrupteur.

3. Branchement du luminaire

Pour raccorder une applique murale, procédez de la manière suivante: déterminez la position de l’applique et fixez-la. Montez également le tube de support et faites-y passer les câbles. Raccordez les câbles conformément aux consignes du fabricant.

Voici à quoi ressemble le cheminement des câbles avant l’établissement des connexions électriques pour le raccordement d’un interrupteur et d’une prise ainsi que d’une lampe à une boîte de dérivation dans le local humide.

Une fois que vous avez fixé l’interrupteur et la prise au mur et que vous avez installé le tube de support, faites passer les extrémités des câbles dénudées dans le tube jusqu’à la boîte de dérivation et raccourcissez ensemble les fils à raccorder.

Les fils conducteurs doivent à présent être raccordés dans le respect de la polarité en les insérant dans des bornes – de préférence par un électricien qualifié.

Après avoir raccordé également l’applique murale, conformément aux consignes du fabricant, aux câbles de la boîte de dérivation, débranchez le circuit électrique et contrôlez le bon fonctionnement de l’ensemble à l’aide d’un appareil de mesure. Si tout est correctement raccordé, fermez la lampe.

Conseil

Conduits de câbles

Dans les locaux humides, il est recommandé de poser des câbles apparents dans des tubes d’installation électrique. Ces derniers se fixent à la maçonnerie à l’aide de colliers de serrage.

Connectez les fils conducteurs dans la boîte de dérivation à l’aide de bornes enfichables ou de dominos. Vous pouvez à cet effet utiliser tout simplement ces bornes:

Produits recommandés par BAUHAUS