Installation d’une cloison sèche

La méthode de construction à sec permet de poser des cloisons et de séparer les pièces facilement et relativement vite. Car contrairement aux matériaux humides comme le béton ou le crépi, les temps de mise en œuvre sont avec ces parois dites de construction légère nettement plus faibles. Généralement, les plaques de carton-plâtre ou de plâtre armé de fibres qui sont montées sur une sous-construction et ensuite mastiquées, sont recouvertes d’un papier peint ou d’un enduit. En revanche, dans les pièces humides comme les salles de bains ou les saunas, les panneaux de construction résistants à l’eau sont le meilleur choix. Une autre solution consiste à utiliser des panneaux de construction liés au ciment. La sous-construction inclut selon les besoins des supports en bois ou métalliques. La sous-construction métallique est constituée de profilés UW pour le montage horizontal et de profilés CW pour le montage vertical.

Remarque: dans l’exemple, tous les composants de construction sèche (du panneau de construction au système d’enduit, en passant par la colle, le traitement primaire et les vis) sont du même fabricant et donc parfaitement harmonisés. C’est la promesse d’une mise en œuvre facile et sûre.

Instruction

1. Planification et préparation

Planifiez les parois et faites une évaluation approximative du matériel requis. Du fait que les profilés CW sont généralement utilisés plus souvent que les profilés UW posés sur le sol et le plafond, vous en avez davantage besoin. Tenez également compte des ouvertures de portes prévues et prévoyez en plus un profilé de linteau.

2. Montage de la sous-construction

Calculez d’abord avec un cordeau la base de votre paroi de construction légère et marquez le tracé du mur sur le sol et le plafond. Découpez maintenant les profilés de cadre (profilés UW) requis pour le sol et le plafond (ciseaux Flex ou ciseaux à métaux). Sur la face inférieure des profilés, collez un joint de raccord autocollant (bourrelet) et vissez ensuite les profilés UW avec des chevilles au sol et au plafond (dans le présent exemple : vis de 39 mm à tête plate et filetage Hilo, et cheville à frapper).

Si les profilés de cadre UW sont solidement fixés, installez le premier profilé CW pour le bout de la paroi dans les profilés de cadre supérieur et inférieur, et chevillez-le verticalement au mur (coller également un bourrelet sur ce profilé de bout de paroi, pour l’isolation acoustique). Pour une meilleure stabilité, il est recommandé que la distance entre les chevilles ne soit pas supérieure à un mètre. Installez ensuite les autres profilés de support CW et ajustez-les. L’écart entre les profilés CW individuels dépend du matériau utilisé pour les panneaux de construction et se mesure du milieu d’un profilé au milieu de l’autre.

Pour l’ouverture de porte prévue, montez un profilé de linteau spécial, que vous faites glisser par le haut sur les deux profilés de support CW. Avant de l’installer et de le fixer avec des vis Parker ou des rivets sur les profilés UW, insérez en haut et en bas d’autres équerres de fixation sur les profilés CW. Cela procure une stabilité supplémentaire à l’ensemble de la porte.

3. Pose de plaques de ciment sur l’ossature

Vous pouvez maintenant habiller l’ossature métallique montée sur les deux faces avec des plaques de ciment. Pour ce faire, vissez les plaques individuelles à joints contrariés avec les profilés métalliques (env. 15 vis par mètre carré).

Vissez les vis uniquement jusqu’à ce qu’elles soient au ras de la plaque, donc pas trop profondément, car sinon vous devrez lors des étapes suivantes passer du temps à mastiquer les creux. Avant de poser les plaques sur l’autre face, installez dans les espaces intermédiaires de la paroi, selon les besoins, les câbles électriques, les conduits ou – si la paroi sépare des zones froides et tièdes – un isolant thermique (par ex. laine minérale). Faites passer les câbles et conduits par les découpes en H du profilé CW.

Remarque: avec un découpeur de boîtier, faites ultérieurement les cavités pour les prises secteur.

4. Pose d’un enduit sur les plaques de ciment

A la différence des plaques de plâtre, les plaques de ciment utilisées dans le présent exemple ne sont pas mastiquées, mais collées (colle polyuréthane). Le traitement de la surface est par contre plus laborieux : avant la pose d’un papier peint, d’un enduit décoratif ou l’application de peinture, vous devez d’abord poser un enduit sur les plaques de ciment (avec pose additionnelle d’un tissu d’armature dans l’enduit). Une fois terminée, la paroi de construction légère sera alors absolument résistante à l’eau et donc non seulement adaptée aux caves et aux salles de bains, mais aussi pour les installations à l’extérieur (par ex. comme fond crépissable d’un abri de jardin ou d’un carport).

Remarque: si vous utilisez, à la place, des plaques de plâtre, mastiquez simplement les joints. Après séchage, lissez-les avec du papier abrasif. Vous pouvez ensuite peindre les parois, les tapisser, les carreler ou poser un enduit décoratif.

Conseil

Ossature bois ou métallique

Dans la plupart des cas, les parois de construction légère séparent les pièces trop grandes. Une ossature en bois avec habillage en placoplâtre est ici amplement suffisante. Dans les pièces humides, il convient d’utiliser au moins des bois imprégnés. Dans des conditions d’extrême humidité, il est toutefois indispensable d’opter pour des profilés métalliques.

Outils et matériel

  • Visseuse sans fil
  • Tissu d’armature
  • Perceuse
  • Bourrelet (autocollant)
  • Taloche
  • Traitement primaire
  • Enduit de base
  • Enduit adhésif
  • Marteau
  • Truelle
  • Scie à métaux/cisaille
  • Colle polyuréthane
  • Profilés de cadre (profilés UW) selon les besoins
  • Vis à fixation rapide
  • Chevilles à frapper et vis adaptées
  • Spatule
  • Profilés de support (profilés CW) selon les besoins
  • Equerres de fixation
  • Profilé de linteau selon les besoins
  • Niveau à bulle d’air
  • Spatule dentée
  • Plaques de ciment selon les besoins